Bénéficier d’aides : la PCH

La PCH (prestation compensation du handicap) est une allocation destinée aux personnes qui ont besoin d’une aide dans la réalisation des actes de la vie quotidienne du fait d’un handicap. Elle peut prendre en charge tout ou  partie des dépenses liées au handicap selon le niveau de difficulté de la personne , par rapport à son environnement et à son âge.

Limitation d’activité:
  • Avoir une «  limitation absolue » ou deux « limitations graves » parmi une liste de 19 activités (se mettre debout, marcher, se laver, utiliser les toilettes, parler, entendre, voir…).  Ces limitations sont évaluées par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées)  et un plan de compensation est proposé par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées).

 

Critère d’âge : l’attribution de la PCH est conditionné par l’âge du bénéficiaire
  • être âgé de moins de 60 ans lors de la première demande ;
  • ou être âgé de moins de 75 ans et avoir rempli les conditions d’accès à la PCH avant 60 ans,
  • ou être encore en activité professionnelle, même au-delà de l’âge légal de départ à la retraite.

Si le situation de handicap survient  après 60 ans et que l’usager est  retraité, la  personne bénéficiera des aides  comme l’APA (allocation personnalisée d’autonomie); mais une fois que l’on est bénéficiaire de la PCH, il n’y a plus d e limite d’âge.

L’APA et la PCH ne sont pas cumulables.

Toutes les personnes handicapées qui remplissent les conditions d’éligibilité peuvent en bénéficier quels que soient leurs revenus mais  les dépenses sont pris en charge de 80 à 100% en fonction des revenus .

La PCH peut financer cinq types d’aide :
  • les aides humaines  actes essentiels de la vie quotidienne (toilette, habillage, alimentation, déplacements, surveillance…) ;
  • les aides techniques : équipements  adaptés  ;
  • les aides pour l’aménagement du logement et du véhicule et les surcoûts liés au transport ;
  • les charges spécifiques   (par exemple, les protections pour incontinence, l’abonnement à un service de téléalarme…)
  • les aides animalières: animaux agréés.

A savoir :

l’association demande un supplément de 1.09€/h  au reste à charge de la MDPH en semaine et de 3.98€/h le weekend

le reste à charge de l’usager (% non pris en charge MDPH +supplément association) est éligible au crédit d’impôt